184 305 visites 5 visiteurs

FIERTE

19 septembre 2016 - 16:47

C’est le mot qui vient immédiatement à l’esprit après les trois prestations de nos équipes engagées sur les terrains ce week end.

Les premières en lice sont les jeunes U18 de Davor. Le groupe a connu beaucoup de changements à l’intersaison et est très prometteur. Samedi l’occasion de se montrer était belle, en visite à Bouc Bel Air. Mais tous les espoirs cagnois seront vite douchés. Pour pallier à l’absence de plusieurs de leurs joueuses, les locaux ont fait appel à deux filles de 1999 évoluant dans le championnat N1 ! Ces deux jeunes prodiges ont survolé le match marquant à elles deux 25 buts… Nos filles auront pu mettre tout la combativité qu’elles avaient en elles, mais il était clair que sur cette partie on ne boxait pas dans la même catégorie. Il faut espérer que ces points perdus ne nous manqueront pas au cumul final, ce qui pourrait être très regrettable. L’art et la manière de fausser un championnat.

A la pause Bouc Bel Air avait un avantage de 5 buts. Mais nos filles se sont normalement épuisées à lutter contre ces adversaires hors normes et finiront avec un moins 15 retentissant. : 18/33. Au final aucune des deux équipes n’aura pu tirer de conclusion sur leur propre valeur, tant ce match fut une parodie.

 

A quelques kilomètres de là et presque à la même heure notre PNF se frottait aux varoises de Hyères. Une mission bien compromise puisque toutes nos gardiennes séniors étaient indisponibles. Ce sont donc deux joueuses de champ, Patricia Azoulay et Lisa lachanaud qui s’y sont collées.  Et dans ces cas de grande difficulté la solidarité est toujours de mise, et tout le monde s’est mis au diapason pour empêcher les adversaires d’approcher de la cage cagnoise. Et ce fut payant ! Une magnifique victoire en terre varoise : 28/26.

Les premières impressions du coach Brigitte Kropfeld :

« Weekend difficile pour l'USC aucune gardienne pour les deux équipes seniors en compétition ce samedi 
C'est sans compter sur la motivation et la performance de Patricia Azoulai et de Lisa Lachanaud
 qui se partagent le temps dans les cages de notre PNF en sous-effectif ( 9 joueuses ) Hyères présente une équipe de 12 joueuses et nous démarrons avec un 2/0 pour nous qui nous encourage La première mi-temps nos joueuses sont en réussite sur leurs tirs et nous obligeons les varoises à enclencher des tirs de 9 m en travaillant sur une défense assez haute pour protéger nos cages A la pause nous menons 17/11 
Nous reprenons avec un peu trop de confiance en nous et beaucoup de fatigue. Bea s'est malheureusement fragilisée à l’échauffement, sa cheville gauche lui fait mal.
Les contre-attaques varoises s'enchainent et nous prenons un 5/0 
Temps mort pour rebooster les filles et la machine malgré la fatigue et les crampes se remet en marche le score est serré mais la défense ne lâche plus rien et l'attaque un peu désorganisée dans le premier quart d'heure retrouve du mouvement et des solutions 
Très fatiguées mais tellement heureuses de leur performance le coup de sifflet final nous délivre et on termine 28/26 
Je remercie tout particulièrement nos gardiennes 
Merci à toutes »

Plus tard dans la soirée au tour de notre élite de se mettre en valeur. Le voyage est beaucoup plus long, Etoile Beauvallon au programme, vice-champion de la saison précédente. Et là encore un groupe plus que restreint : 8 filles sans gardiennes. Autant dire que ça s’annonce mal. Mais là aussi c’est mal connaître les rouges et bleues qui ne vont rien lâcher pendant les soixante minutes. Pourtant on l’a dit et répété : l’U.S. Cagnes c’est pas pareil !!! Nos filles vont vendre chèrement leur peau avec des gardiennes improvisées, Valérie Faure? et Killah. Un seul petit but d’écart à la pause, et même elles seront devant par moment. Finalement le manque de rotation punira nos représentantes qui échoueront à trois longueurs : 21/24. Beauvallon a eu très chaud.

Ecoutons le coach Raphael Gallice :

« L'équipe se déplace a Beauvallon en Isère, barragiste la saison dernière pour l'accession en N2. Déplacement périlleux car beaucoup d'absente et surtout sans gardienne. Du coup seulement 8 joueuses inscrites sur la feuille. Valerie débute dans la cage. Le match est équilibré. Par moment les iseroises sont devant, parfois nous menions au score mais jamais plus de deux buts d'écart. Valérie fait des parades. Puis au quart d'heure de jeu, killah la remplace. Les deux équipes font jeu égal. Un léger avantage au score 13-12 pour Beauvallon. Nous sentons que nous pouvons faire quelque chose de bien. Au retour des vestiaires, Colline va aux cages. Les iseroises prennent un avantage de 3 buts 16-13 a la 36eme. Mais c'est sans compter sur l'abnégation des cagnoises. Nous revenons a 16 partout et même a passer decant au score 17-18 a la 40eme. Nous avons même 3 fois la possession de balle pour mener de +2 mais sans concrétiser. Du coup Beauvallon se remobilise et nous inflige un 4-0. Les.10 dernières, Valerie retourne dans la cage. L'écart se stabilise jusqu'a la fin de match pour finir sur une défaite 24-21.
Points négatifs: il y en a pas, peut-être le fait de ne pas avoir réussi a passer a +2..
Points positifs: cohésion, abnégation, courage (surtout pour celles qui sont allées dans la cage), solidité, solidaire.
Une défaite qui a un gout de victoire même si nous avons qu'un seul point au final.
Je tiens a féliciter ces filles !!!! BRAVO. 
Prochain match samedi 1er octobre à domicile contre Clermont Salagou 20h30. 
To be continued. »

Si ces trois équipes ne totalisent pas le nombre de points espéré, il suffira de faire preuve d’un tout petit peu de patience tant le potentiel de ces collectifs saute aux yeux. Ca va payer !

Commentaires

CRÉNEAUX ENTRAINEMENT 2017/2018