184 305 visites 4 visiteurs

LES U18 CA POSITIVE

26 septembre 2016 - 13:46

Après-midi passionnante ce samedi 24 septembre au gymnase Colette Besson. Les deux équipes de Davor ont investi l’enceinte pour disputer les deux seuls matches du week end. Cette saison les U18 ont un groupe bien étoffé avec 25 filles pour disputer le championnat national et aussi le territorial. Mais comble de malchance neuf de ces filles n’ont pas pu participer à la fête pour des raisons diverses et variées. C’est donc avec des effectifs restreints sept pour les régionales, et neuf pour les nationales, que Cagnes sur Mer recevait respectivement Saint Maximin et Val d’Argens

Pour les « TER » c’est la grande première car le championnat débute tard dans la saison. On a vu la semaine dernière les problèmes de gardienne avec les adultes. A croire que c’est contagieux, car là aussi la gardienne (blessée pour une demi saison) est absente. Il faut donc s’arranger avec les moyens du bord, et c’est une jeune recrue, Lucie Fabre, qui accepte avec courage de relever le défi.

A sept, sans véritable ultime défenseur on se dit que ça va être compliqué contre les oranges fluo de Saint Maximin. Et pourtant c’est Cagnes qui prend le match en main durant toute la première période. Les défenses prennent le pas sur les attaques et on voit peu de buts. Dans sa cage Lucie fait des parades inattendues, bien aidée par une défense très solide. Et comme devant Sophie Marchant, qui rentre tout juste de blessure, fait le job, les rouges et bleues conteront jusqu’ à quatre buts d’avance. Mais un peu de déconcentration et les mouches changent rapidement d’âne. Saint Maximin recolle au score et la mi-temps est atteinte avec une parité 10/10.

Au retour des vestiaires la fatigue se fait sentir et les varoises vont prendre le large, avec à leur tour quatre unités d’avance. Mais jamais rien n’est perdu à Cagnes, et sous l’impulsion de Davor nos petites vont grignoter leur retard et égaliser à cinq minutes de la fin. Sophie vient de planter quatre buts de suite pendant que Lucie assurait derrière. Malheureusement il manquera cinq minutes dans les jambes de Sophie, assaillie par les crampes, contraignant ses copines à finir le match en infériorité numérique. Saint Maximin en profitera et terminera plus fort 21/23.

Pas de chance pour cette fois mais la semaine prochaine à Cuers les TER devraient récupérer du monde. Félicitations à tout le groupe mais plus particulièrement à l’excellente gardienne Lucie Fabre (13 arrêts soit 36 %) et bien sûr Sophie Marchant qui a perforé la cage adverse à douze reprises.

18 heures, on monte d’un cran vers le National. En face encore des varoises, cette fois l’entente Vald’Argens/Draguignan. Très rapidement les cagnoises affichent une supériorité technique évidente. Dans sa cage Célia Bounechada à l’air « très facile » pendant que l’attaque trouve facilement des brèches dans une défense un peu lourde. Nos ailières Emma Cabanero et Maéva Palmieri, très en réussite en ce début de match portent l’avantage à +4. Mais l’euphorie retombe et d’une manière assez inexplicable les filles de Puget rejoignent les locales avec un 10/10 au buzzer. Tout est à refaire.

Pas grave la volonté de bien faire est toujours présente et la machine cagnoise va retrouver de sa superbe. Dès le retour des vestiaires c’est Camille Martin qui régale à son tour, et met au supplice une à une toutes les adversaires qui se trouvent sur sa route. C’est simple soit c’est but, soit c’est 2 minutes dehors pour la défense. Du coup Béné Cassar impeccable au jet de 7 mètres (4/4) remet les varoises  à quatre longueurs. Il reste sept minutes à jouer, on pense que Cagnes va enfoncer le clou, mais au contraire un coupable relâchement va redonner espoir aux visiteuses. La tension est palpable dans les tribunes comme sur les bancs, trois minutes à jouer 21/20 pour les rouges et bleues. A Cagnes on aime à se faire peur. C’est Maéva qui donnera l’avantage final 22/20.

La victoire est au rendez-vous et elle est extrêmement importante pour le moral après la mésaventure de Bouc Bel Air. Mais il faudra se rappeler qu’un match dure 60 minutes…

Commentaires

CRÉNEAUX ENTRAINEMENT 2017/2018