184 305 visites 4 visiteurs

SAMEDI NOIR MAIS A NE PAS OUBLIER

2 octobre 2016 - 11:55

+13 – 45 + 22 – 31 +18 – 25 + 26 – 37 = -59

U18 FranceU18 Territoire PNFN3

Triste bilan cagnois pour un samedi noir.

Pas beaucoup de sourires vers 22h30 dans les travées de Colette Besson. Des sentiments mélangés de tristesse, de colère, de frustration, mais surtout d’incompréhension se lisaient sur les visages des « couche tard » du gymnase. Seul Eric le gardien essayait de remonter le moral de tout le monde avec une danse improvisée et plus qu’improbable du fond de sa loge.

La violence du choc ce n’est pas un match en particulier, mais l’ensemble des résultats des quatre équipes engagées ce 1er octobre. Moins 59…Cette statistique ne veut pas dire grand-chose, cela aurait pu être moins 4 avec autant de matches perdus, mais cela raisonne comme une énorme claque reçue par l’entièreté de notre cher club l’U.S. Cagnes Handball.

Certes ce n’est pas la première et ce ne sera sans doute pas la dernière. Mais pour tous les gens qui œuvrent au quotidien pour la réussite de notre petite entreprise, ce ne peut être que tristesse infinie. Quand je parle de ces « gens » j’inclue tout le monde, supporters, joueuses de tous âges, entraîneurs, et dirigeants.

J’étais discrètement à l’écoute de bon nombre de conversations qui se tenaient çà et là. Il est amusant d’entendre ces bribes de conversations où tout le monde à un avis, bon ou mauvais, mais à chaque fois sincère. « On a raté ci, on aurait dû faire ça...» C’est bien là la preuve que tous les gens qui franchissent la porte de notre gymnase fétiche portent un attachement bien ancré à nos couleurs, à notre maillot. Bien sûr ces réactions à chaud ne font pas forcément avancer la problématique de pareilles journées, mais elles permettent à chacun de s’exprimer librement, voire de se défouler un peu, là où la parole se serait habituellement tue.

Pour ma part, je me permettrai de citer des paroles du sage Nelson Mendela :

« Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

Cette journée doit beaucoup nous apprendre sur une quantité de choses. Elle doit nous éclairer et nous devons comprendre ce que nous avons mal fait depuis le début de la saison. Peut-être n’est-ce pas grand-chose, mais le diable est dans les détails. Nous sommes loin d’avoir le feu à la maison et mes propos ne se veulent pas alarmistes. Mais sans doute le temps est-il venu de dresser un petit bilan après un premier mois de compétition. Nous devons sans cesse chercher à nous améliorer, de la plus jeune au plus ancien des licenciés. Et l’échec de ce samedi doit nous inciter à tous nous remettre en question pour reprendre la marche en avant qui est inéluctable pour le club. Améliorer la communication à tous les niveaux semble être une piste essentielle. Il faut se parler, ne pas rester seul dans son coin, échanger ses idées avec tout le monde, faire profiter de ses connaissances au plus grand nombre. Le savoir quel qu’il soit est une des choses les plus formidables à partager. Mais aussi, dans l’autre sens, être à l’écoute de l’avis le plus humble.

Ce doit être ça un club. Et au-delà d’être un club compétitif, l’U.S. Cagnes Handball est fière d’être en plus une famille unie.

Hier notre famille a beaucoup appris, demain elle gagnera.

Cela choquera peut être certains et je m’en excuse, mais pour une fois j’ai outrepassé mon rôle de webmaster, et j’ai parlé à la première personne. Sans doute dans un souci d’échange. Vous avez évidemment la possibilité de me répondre en laissant un commentaire, le site est fait aussi pour ça.

L’U.S. CAGNES C’EST PAS PAREIL !

Commentaires

CRÉNEAUX ENTRAINEMENT 2017/2018