197 986 visites 3 visiteurs

ON REFAIT LE MATCH : FABRICE ET CARLA RACONTENT

27 novembre 2017 - 15:24

Première confrontation sérieuse en PNF pour notre équipe et première défaite.

 

 

Nous avons ce samedi affronté l'autre équipe invaincue du championnat, en match en retard de la 4éme journée, en déplacement à NICE dans un gymnase des Eucalyptus copieusement rempli par une colonie importante de supporters cagnois. Malgré cela nous avons  subi notre première défaite d'un tout petit but d'écart, 24-23. Que peut-on dire de ce match ? Nous avons certainement donné la victoire à un adversaire  à notre portée, probablement parce que le match était déjà joué dans nos têtes bien avant le coup d'envoi.

 

Une perte compléte de nos moyens dès l'entame du match a facilité la tactique de notre adversaire : imposer un rythme lent au jeu compte tenu des gabarits plus lourds, et d'une condition physique plus précaire que celle de notre collectif. Face à cela, nos jeunes et inexpérimentées joueuses n'ont pas su mettre en place leur projet de jeu fait de rapidité dans la montée de balle à partir d'une défense agressive, ceci lié  à l'excès de pression et de stress  dans les têtes.

L'US CAGNES a été victime de cette tradition (non justifiée)  qui fait de l'ASBTP NICE un adversaire particulier qui serait plus difficile que les autres à manœuvrer. Bien que le résultat pourrait confirmer cet adage, en jouant notre plus mauvais match et de loin, nous échouons à un but ; il y a donc beaucoup à espérer de cette défaite et surtout en finir avec cette "psychose niçoise".

Un match est un match, un adversaire un adversaire et une victoire = 3 points.

En résumé, nous sommes loin du compte...

 

 

Laissons la parole au coach et à notre arrière gauche Carla

 

 

 

 US CAGNES : 1er sommet, 1ère défaite, d'un but, comment as-tu vécu ce match ?

Carla : Clairement mal, après on a rien perdu en soi, c'est juste que maintenant on a plus le droit à l'erreur.

US CAGNES : D'après toi quels sont les éléments principaux et collectifs qui ne vous ont pas permis de prendre le dessus sur l'ASBTP NICE ?

Carla : On a pêché en défense en première mi-temps, et on n'a pas été efficace sur les tirs. On a fait briller la gardienne. Heureusement on n'a rien lâché, mais on n'a pas imposé notre rythme de jeu comme on a pu le faire contre les autres équipes. 


US CAGNES : Même s'il est difficile de porter un jugement sur sa propre prestation comment la juges tu ?

Carla : Je n'ai pas été efficace et je n'ai pas donne tout ce que j'aurai pu apporter à l'équipe Ce n'était pas par manque d'envie parce que je me suis donnée à fond. En défense ça allait, mais en attaque je n'ai pas su gérer, j'ai fait des erreurs bêtes qui nous ont coûté cher, et j'ai raté un but important à -1 a quelques minutes de la fin. 
Après, vu les entraînements de la semaine, pas étonnant. J'ai joué comme je me suis entraîné, c'est à dire mal.


US CAGNES : Quels enseignements positifs pour l'avenir retiens tu de cette courte défaite ?

Carla : On n'a pas su gérer la pression du match ; donc on va travailler là-dessus maintenant.  Et on sait que sur certains matchs,  même en jouant mal ça ne  passera pas.

 

 

Maintenant laissons la parole au coach 

 

US CAGNES : Quelles impressions après cette défaite ?

Fabrice : Nous enregistrons notre première défaite de la saison, défaite ô combien normale vu la qualité de notre prestation. Mettons de côté le score, BTP a mené toute la partie, et si nous avons eu plusieurs occasions de renverser la vapeur en deuxième mi-temps, et que nous ne l’avons pas fait, c’est que nous ne le méritions pas. BTP Nice a fait le job, pas nous. À part y mettre du cœur dans les situations désespérées, nous avons offert une qualité de jeu insipide, bien loin des standards exigés ainsi que ceux démontrés jusqu’à présent.
Nous avons tout fait à l’envers, à l’encontre des principes basiques que nous tentons de mettre en place depuis le début de saison. Puis nous avons enchainé en faisant réellement n’importe quoi, un jeu indescriptible fait de précipitation et confusion à l’image de nos duels tireur/gardien, quand les tirs étaient cadrés.


Pourquoi seulement une défaite d’un but vous me direz ? Parce qu' on se bat ; mais se battre de manière désordonnée n’amène jamais une victoire, cela amène juste un espoir. La victoire arrive avec le jeu, l’implication, l’abnégation et une grosse volonté d’y parvenir.


Nous sommes fragiles psychologiquement, pour ne pas dire faibles. Nous avions eu une première alerte lorsque nous avions joué le match du maintien l’an dernier à domicile contre Grasse, et perdu de 18 buts. Doit-on commencer à s’inquiéter ? Moi cela fait un moment que je m’inquiète, cela fait partie des qualités qu’un sportif doit exprimer si il veut être un vainqueur, va-t-on trouver les ressources ?

 

US CAGNES : Y a-t-il des points positifs malgré tout ?

Fabrice : Aucune joueuse n’a exprimé son potentiel correctement, la seule chose positive c’est le résultat de 24/23, ce résultat nous permet de penser qu’en espérant tout gagner jusqu’au match retour, nous n’aurions qu’un but à rattraper on se contentera donc de se dire qu’en jouant mal, nous n’avons perdu que d’un but contre le leader.

 

US CAGNES : Quelle projection sur l'avenir ?

Fabrice : Il va falloir maintenant se remettre au travail sérieusement car un championnat ne se gagne pas facilement, peut-être que certains ou certaines pensaient que c’est plus simple que ce qui était annoncé et que l’on pourrait se satisfaire d’une 2ème ou 3ème place. Ce serait se tromper de projet, et il va donc bien falloir recenser nos ressources pour voir où l’on va, et comment on va battre Cannes, Les Collines et Vallauris car un joker a été brulé.

 

MAINTENANT COUDON - GAPEAU - LA FARLEDE SAMEDI PROCHAIN

Commentaires