197 986 visites 4 visiteurs

BELLE PRESTATION DES U18 FACE A TOULON

3 décembre 2017 - 12:55

Correction en perspective ce samedi 2 décembre 2017 à Besson pour nos U18 France, en effet les visiteuses du jour sont le leader maximo de la poule : TOULON, une des rares équipes varoises à avoir bravé l’alerte neige pour venir honorer ses obligations. Bravo à elles.

Côté cagnois on pouvait craindre le pire avec des absences lourdes : Lola Broyer et Laetitia Reinert (indisponibilité) Isis Montelatici et Lenie Tavares (turnover licence B) et Camille Haensler, la seule à avoir surnagé au match aller, perdu -17 (maladie). Deux rayon  de soleil dans cette grisaille généralisée, l’arrivée inattendue de la bondissante Loan Chan You Fee de retour de blessure, et le retour pour la première fois cette saison de Lola Moni.

  

Côté varois que dire… Cinq filles qui s’entrainent régulièrement avec la N1, dont deux qui apparaissent sur les feuilles de match, des arrières golgoth à 1,80 m en moyenne, des contre-attaques supersoniques, bref elles ne sont pas premières par hasard.

Et les craintes vont rapidement être confirmées. Les toulonnaises font une entame de match fracassante. Elles vont se jouer avec une facilité déconcertante de la défense avancée mise en place par Davor, en remportant pratiquement tous les duels. Tout y passe un contre un, tir de loin, on se dit que l’après-midi va être très longue. D’autant plus qu’en défense c’est du très costaud et seules Wendy Semedo et Noémie Gardillou arrivent à transpercer la muraille jaune et bleue par des tirs surprise en appui.

  

10-2 à la 12ème minute, premier temps mort posé par Davor, il faut vite changer la défense. Il opte pour une 0-6 risquée tant les arrières toulonnaises sont talentueuses, mais ne rien changer serait du suicide, alors que jusqu’à présent le duel était un point fort de notre défense. Le temps de la mise en place, Toulon comptera jusqu’à 11 unités d’avance mais le jeu va s’équilibrer, et à partir de la 15ème minute les deux équipes vont se rendre coup pour coup jusqu’au repos qui est sifflé sur la marque de 13/24. Finalement le changement de défense, pari risqué, a payé et a mis fin à l’hémorragie.

Au retour des vestiaires les cagnoises jettent tout leur cœur dans la bataille avec une Noémie Gardillou dont l’activité très altruiste et juste permet à Cassandre Ladorme et Lola Moni, nos deux pivots de scorer, au prix d’une lutte physique acharnée. Les rouges et bleues grapillent et se rapprocheront à 7 buts de retard, laissant entrevoir un espoir. Côté varois on fait souffler les grandes arrières ce qui peut aussi expliquer cela.

Le courage et l’abnégation des cagnoises sont appréciés par le public, la dynamique est créée, et elles ne vont rien lâcher jusqu’à la fin. Après une longue période avec un écart à 7-8 buts, celui-ci remontera un peu à une dizaine de longueurs, à cause d’un manque de lucidité devant le but dû à la fatigue.

Au bout du compte xxx clôturera la marque à 29-39 au buzzer. La rouste tant annoncée n’est pas si évidente que ça. Et quand on observe bien le match il apparait que les deux équipes ont fait jeu égal pendant 45 minutes. Cagnes remporte même la deuxième période avec +1. Le mauvais départ de notre équipe n’est pas une excuse. Si le score avait été plus serré au commencement de la rencontre, les varoises auraient certainement trouvé les moyens de s’imposer tout de même, mais la vaillance et l’attitude irréprochable des filles de Davor, à l’image d’une Emma Cabanero chef de guerre de la défense, a fait plaisir à voir.

Cette équipe a du talent, elle est toujours en formation et devrait atteindre sa maturité dès l’an prochain. Place désormais au déplacement tant attendu à Ajaccio le week end prochain pour essayer de finir en beauté cette première phase de poule. Puis le Challenge de France dès les premiers jours de 2018. Même si on pouvait espérer mieux, il faudra s’en satisfaire.

 

Commentaires