197 988 visites 2 visiteurs

ANNA SZYMANCZUK

Anna SZYMANCZUK

Poursuivons nos portraits par Notre Étrangère ….

 

FICHE D'IDENTITE

  

NOM : SZYMANCZUK      

PRENOM : Anna

DATE DE NAISSANCE : 02/02/1985

LIEU DE NAISSANCE : Gliwice, Pologne

CLUBS PRECEDENTS : Issy Paris Hand, GZKS Sosnica

POSTE : Arrière droite, pivot, où le coach me met en fait.

PROFESSION ET/OU ETUDES : Service Delivery Manager chez Microsoft.

 

LE PORTRAIT

Anna est polonaise, on s'en serait un peu douté parce que les noms avec pleins de consonnes et pas beaucoup de voyelles c'est souvent d'origine polonaise ; au scrabble ça rapporte !!!! Mais Anna est un phénomène parce qu'elle a une volonté à toute épreuve, depuis le début de la saison elle en voit de toutes les couleurs. Suivre la prépa lorsque l'on a arrêté pendant dix ans, qu'on est hors de forme, avec des petites "jeunes de 18 ans" c'est courageux, et Anna ne cède pas. Anna est pivot ; quand elle aura retrouvé sa condition physique, ça va déménager. Mais Notre polonaise a toujours la banane, un esprit et un humour permanent qui créent au sein du groupe un très bon état d'esprit. Alors come on ANNA !!!

 

L'INTERVIEW

U.S. CAGNES : Tes premiers pas sportifs ?  Où ? Quand ? Quels sports ? Etc.

ANNA : Quand j’avais 3 ans, et à la demande d’une prof, pour tempérer mon énergie débordante mes parents m’ont inscrit à la danse classique… quelle horreur pour quelqu’un qui  s’ennuie très rapidement.  Mais mon meilleur papa du monde a su me convaincre en faisant des soirées « dansantes », les "soirées hot-dogs" alors j’ai sagement participé au cours.

U.S. CAGNES : Tes débuts dans le hand ? Pourquoi?  À quelle occasion ? Dans quel club ?

ANNA : Le handball était ma vie depuis mes 10 ans, sport-école, 7 entrainements par semaine (5 x handball + 1 x piscine + 1 x musculation), une vie coordonnée, rigide et pleines de mes meilleurs souvenirs.

Après un choix de raison plutôt que de cœur, j’ai arrêté de jouer pour continuer mes études (en Pologne, interrompre sport-école signifie arrêter de jouer) et ai commencé ma carrière dans l’informatique…

 

 

 

U.S. CAGNES : Quelle définition donnerais-tu de ton sport ? Que t'apporte-t-il ?

ANNA : Le handball n’est en effet pas qu'un sport. C’est une école si ce n'est une des meilleures, pour développer un esprit d’équipe, de self motivation, de dépassement de soi, d'endurcissement du mental, et pour créer des liens d'amitié pour la vie.

 

U.S. CAGNES : En excluant ton coach actuel, quel est celui qui t'as le plus marqué et pourquoi ?

ANNA : Haha, bien joué avec cette question Le coach qui m’a bien marqué, c’est Anna, ma deuxième coach quand j’ai eu à peu près 13 ans. Elle nous a emmené en tête de tournoi international à Karvina, et a su me tenir  tête (j’étais insupportable comme ado suite à un trop plein d'énergie  et ma grande gueule…)

U.S. CAGNES : L'Union Sportive de Cagnes sur Mer est ton club depuis quand ? Comment définirais-tu ce club ?

ANNA : J’ai rejoint l’U.S. Cagnes en décembre 2016. C’est un club familial, sympathique avec beaucoup de potentiel.

U.S. CAGNES : Quelles sont tes ambitions personnelles dans ce sport?

ANNA : Je suis déjà ultra heureuse d’avoir pu retrouver ma passion du handball et mon bonheur au bout de dix ans de pause (reprise en 2014) !!!! J’essaie d’arriver à mon meilleur niveau malgré deux blessures (rupture de ligament croisé en 2015, et entorse de cheville en 2016) qui ont beaucoup affaibli mon physique. J’aimerais aussi apporter à l’équipe l’esprit du  jeu collectif. Car nous gagnons ou perdons le match ensemble sans donner la gloire ou la faute à un individu.

 

DU TAC AU TAC

Ton loisir favori :

Les voyages de toute sorte et les innovations de nouvelle technologie ayant pour le but faciliter notre vie, et aider les personnes avec des difficultés à devenir plus indépendantes dans leur activité quotidienne.

 

Ta joueuse de hand favorite :

Marija Jovanović (Monténégro)

 

Ton sportif ou ta sportive favorite :

Yogi – Adam Malcher (Pologne)

 

 

La personnalité qui t'as le plus marqué :

Oscar Wilde pour son sens de l’humour subtilement ironique.

 

Une équipe virtuelle de copine avec qui tu joueras n' importe où contre n'importe qui ? (7 joueuses)

Il s’agit de ma première équipe en Pologne.

 

Ton dernier fou rire :

 Il y a deux jours,  pendant la soirée avec mes voisins.

  

Ta dernière prise de tète :

Je ne me souviens pas trop. Mon cerveau supprime rapidement les mauvais moments. La vie est trop courte pour s’accrocher à ces bêtises inutiles.

 

La famille ?

Mes parents d’amour et mes deux sœurs avec leurs enfants.

 

MERCI   ANNA