375 062 visites 8 visiteurs

ET AILLEURS ? : LEA CHARDON - PLAN DE CUQUES - DIVISION 2

27 janvier 2018 - 17:19

Après avoir eu la chance et le bonheur d'interviewer Jannela BLONBOU joueuse de l'équipe de France et de l'OGC Nice, nous continuons notre tour des célébrités locales, avec un bel espoir qui évolue cette saison en Division 2, Léa CHARDON ailière droite à PLAN DE CUQUES. Elle est un bel exemple de découverte et d'ascension rapide de Val d'Argens à la division 2 en l'espace de trois ans.

Arrivée de Val d'Argens, Léa est venue faire un essai à l'entrainement à Antibes qui accédait à la NATIONALE. Un seul entrainement a suffi pour voir les énormes qualités et le potentiel qui en firent très rapidement un élément essentiel du groupe pendant deux saisons. Mais Léa exprime aussi des qualités mentales, d'écoute et de partage avec les autres qui en font aussi une vraie championne doublée d'une "jolie " personne.

Son ascension et ses progrès sont mérités et bien entendu n'en sont qu'à leur début. Nous laissons tous nos followers et lecteurs visionner ce portrait et cette interview afin de se faire leur propre idée.

Léa a toi la parole

 

FICHE IDENTITÉ

NOM : Chardon

PRENOM : Léa

DATE DE NAISSANCE : 22/07/97

LIEU DE NAISSANCE : Fréjus

CLUBS PRÉCÉDENTS : Puget sur Argens, Antibes.

POSTE : Ailière droite

PROFESSION ET/OU ETUDE : 3ème année en faculté de sport de Marseille pour devenir professeur d’éducation physique et sportive / Surveillante au collège Olympe de Gouges.

 

 

INTERVIEW

 

US CAGNES : Quand as tu débuté le handball et dans quel club ? Pourquoi avoir choisi ce sport ?

Léa : J’ai débuté à Puget sur Argens à l’âge de 14 ans. Pratiquant du handball en cours d’EPS au collège, on m’a conseillé d’en pratiquer en UNSS. Etant intriguée par ce sport,  il ne m’a pas fallu longtemps pour prendre ma première licence au club du Val d’Argens.

 

 

US CAGNES : Si tu devais definir le handball et si tu devais donner envie à de toutes jeunes filles de s'orienter vers ton sport quels sont les arguments que tu utiliserai ?

Léa : Je définirais le handball comme un sport de valeur, un sport qui éduque et qui te fait grandir. Mais un sport qui permet aussi de créer des liens, de rencontrer des personnes formidables et de s’enrichir d’expériences incroyables.

  

US CAGNES : Dans ta toute jeune carrière, tu commences à avoir connu plusieurs entraîneurs, est ce que tu pourrais nous définir en quelques mots chacun d'entre eux et ce qu'ils t'ont apporté jusqu'à maintenant ?

Léa : Mon premier entraineur fut Mickael, il m’a apporté la chose la plus importante à mes yeux lorsque tu pratiques un sport, la passion.  Par la suite, j’ai compris que si on voulait obtenir quelque chose et réaliser ses objectifs (à l’époque rentrer en pôle espoir), il fallait s'en donner les moyens, et travailler pour progresser sans cesse. Celui qui m’as permis de réaliser cette objectif est Thierry mon deuxième entraîneur au club du Val d’Argens. Par la suite, plusieurs entraîneurs m’ont aidé à m’épanouir et m’ont poussée à évoluer, et d’autres ont su me donner ma chance et je les en remercie pour ça.

 

US CAGNES : Val dArgens (PNF - N3) puis Antibes (N1) et maintenant Plan de Cuques (D2), quelle ascension fulgurante ! Mais revenons à Antibes, comment as tu vécu ces deux années de N1, la première avec une très belle quatrième place et la deuxième clôturée par une descente en N2 ?

  

 

Léa : Tout d’abord j’ai été heureuse de jouer dans ce club, contente qu’on m'ai donné ma chance. Cela m’a permis de rencontrer des  filles formidables, qui m’ont appris énormément de choses, et qui m’ont aidé à m’épanouir. J’ai pu aussi continuer à progresser et me rapprocher petit à petit de ce que je souhaite devenir. Contrairement à ce que l’on pourrait penser (car une quatrième place  reste une très belle récompense), ma plus belle année a été sans hésitation ma deuxième année.  C’est une année certes très dure, mais elle m’a appris tellement de choses. C’est dans ces moments-là qu’on reconnait la valeur d’une vraie équipe, qu’on comprend vraiment le sens du mot « hargne », et le plaisir que procure une victoire.

 

 

 

 

US CAGNES : Par la suite quels sont les critères et les arguments qui t'ont amené à choisir le club de Plan de Cuques pour évoluer cette saison ? N'as tu pas eu la crainte de te retrouver dans un monde inconnu avec la possibilité de jouer en équipe 2, et donc baisser de niveau (N3) ?

 

Léa : Le critère qui m’a réellement poussé à venir est le niveau, la division 2. Je suis très heureuse d’avoir été contactée par Plan de Cuques, je ne m’y attendais pas à vrai dire. Cependant, il était impensable pour moi d’arrêter mes études, et Plan de Cuques me proposait de lier les deux, ce qui m’a poussé à faire ce choix.

 

 

 

 

US CAGNES : Finalement tu as intégré le 12 majeur voire peut etre le 7 majeur et tout se passe plutôt très bien, parle nous de ton nouveau club. L'ambiance , l’entraîneur, les joueuses etc .... ? Troisime de D2  à 3 points des leaders Noisy le Grand, Gagny, et Mérignac, n'y a t'il pas des ambitions immédiates de montée en LFH ?

Léa : Ce qui me plait au HBPC, c’est le fait que ce soit un club avec de grands projets et de l’ambition, mais qui reste chaleureux et convivial avec pleins de bénévoles. Cela me rappelle mon tout premier club. De plus, ils se sont très bien occupés de moi à mon arrivée et l’accueil était vraiment top. De même pour notre équipe les filles nous ont très bien accueilli. On a vraiment un bon groupe, qui à soif de victoire. Le staff est super, il est à l’écoute et s’occupe très bien de nous. Oui effectivement nous sommes plutôt fières de nous, on entame très bien le championnat avec une troisième place après nos matchs aller. Non il n’y a pas d’ambition immédiate, mais  plutôt sur plusieurs années.

 

 

 

US CAGNES : Derniére petite question plus personnelle, depuis ton arrivée à Plan de Cuques, dans quels domaines as tu le plus progressé ? Et quels sont les points que tu dois améliorer ?

Léa : J’ai progressé physiquement, mes muscles se sont développés ce qui me permet d’endurer les chocs et les coups qui sont encore bien différent de la nationale 1. Après je ne saurais pas vraiment dire dans quoi j’ai progressé. Je me concentre surtout sur ce que j’ai à améliorer. Je sais qu’il me reste encore pleins de points à améliorer, notamment sur mon tir, mes choix ou encore mon changement de rythme.. Mais je fais en sorte d’y remédier.

 

 

 

 

 

REPONSE DU TAC AU TAC

 

Ton loisir favori    Voyager

Ta joueuse de hand favorite       Carmen MARTI

Ton sportif ou ta sportive favorite     Luc ABALO

Une équipe virtuelle de copine avec qui tu joueras n’importe où contre n'importe qui ? (7 joueuses)

Demi-centre : Clarisse Lecacheur

Pivot : Wendy Audoin 

Arrière droite : Kimberley Toure 

Arrière gauche : Lisa Crespin 

Gardienne : Morgane Serge

Ailière gauche : Ophélie Bel

Ailière droite : Ophélie Bel

Ton dernier fou rire : Hier soir avec des copines

Ta dernière prise de tête : Mon chat, quand il a fait tomber ma carafe en verre, je vous laisse imaginer la suite des événements.. (rires)

La famille : Une  valeur très importante, les personnes qui m’ont donné les moyens de réussir, qui m’ont toujours soutenue,un grand merci.

 

 

Merci de nous avoir consacré un peu de ton temps et à bientôt

 

 

 

 

Commentaires