US CAGNES HANDBALL : site officiel du club de handball de CAGNES SUR MER - clubeo

L’Us Cagnes Handball au temps du corona…

22 avril 2020 - 17:27

Par Lucie Fabre.

Le 12 mars 2020, le Président de la République française intime à toute la population française de rester chez soi pour se protéger du COVID-19. Les sorties sont réglementées et limitées. « Nous sommes en guerre », martèle-t-il.

Quelques jours plus tard, face à la crise sanitaire qui touche notre pays, la Fédération Française de HandBall (FFHB) prend la décision d’arrêter l’ensemble des compétitions. L’annonce est difficile et chacun tente de se faire une raison. « La fin des championnats a été un choc, mais j'ai voulu rester optimiste. J’étais dans l'optique de chercher les meilleurs tournois de printemps pour nos retrouvailles », raconte Sarah, coach des U15. Mais il faut se rendre à l’évidence et « force est de constater que la situation est bien plus grave que tout ce que l'on a imaginé, on pense maintenant à la saison prochaine. »

Cette annonce suscite bien évidemment pour chacun d’entre nous un sentiment de frustration et de temps inachevé que ce soit les coaches, les joueuses, les membres du bureau, ou encore les bénévoles. C’est dommage, déplore Claudio, coach de la N2, « nous étions dans une bonne dynamique... mais j'ai vite compris l'importance de nous protéger et de faire face à un défi plus grand comme cette épidémie historique que nous vivons aujourd’hui. »

Une année bien compliquée, les entraînements ayant déjà dû s’interrompre une première fois en début de saison et ce, en raison des intempéries du mois de novembre. Ces dernières ont entraîné la réquisition du gymnase Sauvaigo en faveur des sinistrés mais également des reports de matches, la région étant placée en alerte rouge. « Cela me rend un peu triste, j'avais envie de gagner ce championnat pour la troisième année consécutive !!!!! », regrette Chantal, coach des U13. Pour Patricia, joueuse de PNF : « S’arrêter en milieu de saison sans avoir jamais gagné est aussi un peu frustrant, surtout lorsqu’on était sur une phase positive ».

Cependant à Cagnes sur Mer, on ne baisse jamais les bras, on garde la forme et le moral. Chacun en profite pour faire des activités nouvelles, prendre le temps de se faire plaisir. Pour la plupart des joueuses et des coaches, ce temps n’est pas perdu. Il est l’occasion de bricoler, ranger, s’occuper de soi pour vivre mieux ce confinement… c’est le bon moment aussi pour se divertir, lire, regarder la TV, écouter de la musique, danser, dessiner, passer du temps devant son ordinateur, revoir des vieux matchs de handball, découvrir de nouvelles pratiques. « Au-delà de garder la forme, j'essaie de remettre mon corps et mon esprit en état. Je fais du Yoga quotidiennement, c'est une belle découverte… », raconte Sarah.

Cette période permet de vivre à un autre rythme, avec grasse mat, farniente au soleil sur sa terrasse. Certains coachs pensent déjà à l’après confinement. D’autres préparent les projets pour la prochaine saison…

Puis, il y a le télétravail que certains pratiquent en fonction de leur métier. La Visio devient l’outil de contact pour garder un lien avec ses proches, ses collègues de boulot, ses joueuses.  Pour celles qui ont des enfants, c’est l’école à la maison : « Je fais maitresse d’école », explique Fanny, joueuse de PNF. Les étudiants en faculté poursuivent leur étude à distance et bien sûr font du sport autrement… Nos coaches restent dynamiques. Chantal « fait des longueurs dans le jardin tous les jours ». Frantz, entraîneur des U17, essaie « de faire du sport régulièrement, course et renforcement musculaire » et Amélie, qui s’occupe des U11, fait « quasi tous les jours du sport cardio ou renforcement musculaire ». Ces témoignages le montrent bien, ce n’est pas parce que la saison est interrompue que tout s’arrête et surtout pas le sport…

Nos sportives aussi s’adaptent à la situation pour garder la forme, elles font preuve d’inventivité. Emma (N2) « essaye de trouver des séances de sport en ligne, ou je fais moi-même mes propres exercices ». Quant à Léa (PNF), elle a « téléchargé une application et chaque jour, je fais 30 minutes… ».  Il faut cependant se résoudre : « J’essaie de garder la forme en faisant du sport chez moi dans l’appartement ou sur le balcon, mais je m’adapte et je fais différemment pour être d’attaque à la reprise », raconte Margaux (PNF). Et oui, pas évident de trouver des espaces appropriés, dans son jardin, dans son intérieur, dans les escaliers. « Je garde la forme en courant dans mes escaliers, en faisant des abdos, des pompes et en continuant à m'entraîner au hand avec ma sœur », explique Manon, joueuse des U13. Certaines utilisent les autorisations de sortie permettant la pratique du sport sous certaines conditions. « Je vais courir tous les 2 jours et je pratique des exos de renforcement musculaire entre ces deux jours », nous explique Fanny. On se motive aussi en famille. C’est le cas de Patricia (PNF) « L’avantage d’être confiné à 6 c’est que c’est plus motivant pour faire du sport, surtout lorsqu’on a avec soi un ancien entraîneur de hand et des joueuses… donc séances de gainage, renforcement musculaire… ».

À l’US Cagnes, nous redoublons d’imagination pour pratiquer du sport à distance. A l’image des moins de 15 et de 17 à qui les coaches proposent des défis sportifs.  « Nous avons un groupe de discussion où nous gardons contact. Nous lançons des challenges pour garder la forme et pour partager des bons moments de sport en famille », explique Sarah.

Quant aux séniors, le sport se fait individuellement avec les performances de chacun et des chalenges de temps en temps. Il faut se maintenir en forme et être prêt pour la reprise.

On ne peut pas se rencontrer, jouer ensemble, distance sociale oblige, mais les contacts ne sont pas pour autant rompus. Nous utilisons les réseaux sociaux (Messenger, WhatsApp, Instagram, Zoom.) Pour rester en lien et le confinement est propice à la réflexion sur les projets futurs, la saison se prépare.

 

Les compétitions sont terminées

Les compétitions ne reprendront hélas pas d’ici la fin de la saison et les résultats du championnat sont donc définitifs.

  • Les U11 filles terminent 2e sur 8 et les U11 garçons ont réussi à atteindre le niveau Pré excellence. Ils terminent 5/6.
  • Les U13 sont en poule excellence et finissent 3/6.
  • Les U15 atteignent la poule excellence et arrivent en tête. Les U15 Elite terminent 3/12.
  • Les U17 terminent à la 1er place excellence régionale et les U17 Elite se classent 4/12.
  • Quant aux séniors, la PNF termine 11/12 et se maintient pour la saison prochaine.
  • La N2 termine 10/12 et attend un (improbable ?) repêchage.

Et le Président de l’US Cagnes Handball, Pierre Faure, repense à cette saison avortée où l’espoir renaissait, avec les efforts des filles et les bons résultats de l’équipe fanion sur la phase retour qui laissaient promette le maintien en N2. Il se félicite aussi des belles perspectives engendrées par les équipes jeunes en Elite et en Excellence. L’avenir est prometteur. Il profite de la période calme pour préparer la saison prochaine (visios et téléphone). « Mais cela ne reste que du sport au regard de ce virus qui bouleverse totalement, socialement et économiquement, le pays ».

Bravo à tous et un grand merci pour cette saison et votre implication lors des matches. Votre participation, votre progression dans les jeux, votre bonne humeur ne pourront que renforcer nos collectifs et envisager la prochaine saison sereinement avec enthousiasme, ténacité, esprit d’équipe et avec l’envie d’aller toujours le plus loin possible. Après tout, c’est ça le sport…se faire plaisir, se surpasser et être fier de ce que l’on produit ensemble. Les licenciés du club, ainsi que les dirigeants ont tous hâte de revenir sur le terrain dès que possible pour jouer ou encourager les équipes. Si cela est possible avant la fin de la saison, nous pourrons avec plaisir organiser un tournoi pour finaliser la saison.

En attendant, protégez-vous bien et à bientôt cette fois-ci sur le terrain.

Commentaires